13 mois en terre Adélie : l’expérience d’une communauté polaire australe
par Olivier Delclos, responsable de la base française Dumont d’Urville en 2015-2016
24 individus, isolés en Antarctique dans des conditions extrêmes : les spécialistes comparent leurs conditions de vie à celle des sous-mariniers. Des scientifiques étudient leurs comportements pour préparer les futurs vols spatiaux habités. Aujourd’hui, Olivier Delclos, ancien responsable de la base Dumont d’Urville de retour il y a tout juste 1 an, nous raconte l’environnement, les moyens logistiques et l’expérience humaine.

 

Jeudi 11 janvier 2018 à 18h30
Amphithéâtre de l’Institut des Sourds de Malgrange
Une traduction simultanée de la conférence en langue des signes est prévue.

 

Merci de vous inscrire à la soirée (entrée gratuite).

 

 

« Course contre le temps, consumérisme, sur-médiatisation, smartphone, publicités, supermarchés… Qui n’a jamais rêvé de fuir ses/ces contraintes pour profiter d’un exil loin de tout, sur un îlot désert, garant d’un changement radical et d’une pause dans le flot effréné des stimulations extérieures incessantes ?
À l’heure de l’Europe, de la mondialisation et de la découverte d’exoplanètes, une réflexion paradoxale se fait de plus en plus pressante, loin de tout gigantisme : « small is beautiful » ; une échelle plus humaine comme pierre angulaire d’un mode de vie mieux équilibré.

La base Dumont d’Urville, en Antarctique, est à tous ces égards un site singulier dont les caractéristiques charment : une aura d’aventure et d’extrême et des bâtiments pour accueillir une communauté de quelques âmes dans un des derniers espaces vierge de la planète.

Pour celui qui transforme le fantasme du lieu en réalité quotidienne, une année en Terre Adélie s’avère autant une expérience de vie dans un environnement atypique qu’un puissant révélateur de soi-même. Chacun y est pilier d’une micro-société fragile, acteur responsable de la pérennité des moyens comme du bien-être de l’équipe et, finalement, de l’équilibre d’un tout vital et indissociable. »

Olivier Delclos

 

 

Olivier en quelques mots :
Le moteur d’Olivier depuis plus de 20 ans est la curiosité. C’est ce qui le guide à travers le monde, en prise directe avec les gens, leurs cultures dans des pays complexes et par-delà les clichés. Les opportunités guident sa vie. Volontairement indépendant, on le retrouve tantôt jardinier, ingénieur aéronautique, charpentier, chef de mission pour des ONG aux 4 coins du monde, Responsable de bases scientifiques dans les Terres Australes, et aujourd’hui, conférencier.